La protection de la ressource en eau

La déviation sud-ouest doit notamment franchir la vallée de l’Iton, qui comporte d’importantes ressources en eaux, tant souterraines que superficielles. Le projet jouxte notamment les captages de Chenappeville, qui constituent une importante source d’eau potable pour l’agglomération d’Evreux.
L’infrastructure doit également enjamber l’Iton, qui se divise en trois bras dans ce secteur, où l’on rencontre également des zones humides.

Afin de garantir la préservation de cette ressource, les services de l’Etat ont défini de nombreuses prescriptions constructives et d’exploitation, qui sont fixées par l’arrêté d’autorisation du projet au titre de la Loi sur l’Eau.

Lire l’arrêté Loi sur l’Eau du 17 juin 2013

Voici divers exemples de mesures mises en œuvre dans le cadre du chantier :

  • le suivi continu du niveau de turbidité des eaux distribuées depuis les captages d’eau potable de Chenappeville
  • l’étanchéité du fond des bassins d’assainissement, et leur rejet en dehors des périmètres de protection rapprochée des captages
  • l’assainissement des eaux en phase chantier, au moyen notamment de filtres à paille et de zone de stockage provisoire