L’environnement

Le projet de la déviation sud-ouest s’inscrit dans un environnement humain et naturel sensible, avec notamment la traversée de la forêt publique d’Évreux, ou encore le franchissement de la Vallée de l’Iton. Les enjeux en présence sont multiples et forts, avec notamment la proximité immédiate de captages d’eau potable, la présence de secteurs résidentiels, ou encore l’existence de diverses espèces animales ou végétales remarquables au droit du tracé.

Au regard de ces enjeux, l’Etat a pris de nombreux engagements pour assurer la bonne intégration urbaine et paysagère du projet et la préservation de l’environnement. Ces engagements s’articulent autour de plusieurs thématiques et sont retranscrits dans le « dossier des engagements de l’Etat ». Leur mise en œuvre fait l’objet d’un suivi régulier.