Les mesures en faveur de la faune et la flore

Traversant ou jouxtant des milieux naturels riches comme la forêt d’Evreux et la vallée de l’Iton, le projet de la déviation sud-ouest prend en compte la présence de multiples espèces remarquables, animales ou végétales.

Afin d’éviter, réduire, ou à défaut compenser les effets du projet sur la faune et la flore, le projet s’accompagne de nombreuses mesures environnementales, définies notamment dans l’arrêté préfectoral du 28 juillet 2014.

Lire l’arrêté de dérogation Espèces Protégées

Voici divers exemples de mesures mises en œuvre dans le cadre du chantier :

  • le suivi de l’évolution des populations de chauve-souris présentes en forêt, à travers des mesures d’écoute, d’enregistrement ou de captures avec l’appui d’un partenaire spécialisé ;
  • la réalisation d’observation de l’avifaune par des spécialistes, qui identifient notamment la présence d’espèces protégées d’oiseaux dans le secteur ;
  • le balisage d’espèces végétales et habitats naturels sensibles pour éviter les risques d’écrasement lors des phases de travaux ;
  • l’arrachage d’espèces exotiques envahissantes afin d’éviter leur prolifération

Lire la lettre d’information sur les espèces exotiques envahissantes